c 9%D[?u}cJV3Xdv~ZZuv> 0V+os+A m%.b<>*>nmpIc-?zf:( (vTFw`$-Ess FK4z9u]Yxaa./$l-6/vppvI-`҉.{jq2O=TtW]Eq_XN.䅾F }Oiw7jP6P!$Nss|ss^\u/ic3Qv-(#a p}[EM6iYE, 9|Y 帷<'# y cK3xSbWDG(_{rTUQB `0mᴷ h(cP0(((p2x3U$+6MKXR+PGp!!P;Z6)WNlU@3 vqkv TMO'%9$$y&,W=BeVw_޶ϗQWBHs\Bzb.%6֬NG_vA #OKӡ,jcۻsW( ( ( l$H^GTA՘Sj2.4H~hc:p'(JWn%9zI5;bS{rpgCG寅4]^uCw+KJ܊45$TE*P]/OO)/#JzF?ڮQEs8Fn5 rf$3ڱ KTƹ OZN%YoD S6>ƺj((((((.[%[8{J< Y%VQEQE؝eql*}Z(GLԷt}wϷ۾$ry+9Xq$;u PŇuY짎x[ ԲƓF̋$l0 q\[$ү$IۊhwN/-.EQO.V#oc]sX tu!'9Q9Y޺*4"FQ@I@Q@Q@Q@Q@Q@5k=>kI"vu`pAGz[-!n6шݎۆFX/%?ma zondag.gif>*jjubilate JFIFC   %# , #&')*)-0-(0%()(C   (((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((fp" }!1AQa"q2#BR$3br %&'()*456789:CDEFGHIJSTUVWXYZcdefghijstuvwxyz w!1AQaq"2B #3Rbr $4%&'()*56789:CDEFGHIJSTUVWXYZcdefghijstuvwxyz ?(";*ʚoDԐy-if`U%)S`N>߂Ao4[ޅ|>NIN@>QEUEUH[B#=NiS45?C6RyLcCpT XDuo(RO@tQEUiZIg00.A=T[%ʴ[w-~EvFarQEf?d^da5Z˙mF՚(*G^Gz* ;T,d+cOE6I5#cr Aޑ‘Gf4`-l8؏c4]4q0I$jc߁&7;rKy #ey\(( W׆[cbc?ݬ\v)u Uc]uЂwQEQE6HT+"dV>#x ^YYpR@Ĉҥ|tR{H0@,{2b?Y߻(#?Y(([;HmgdB$SQ@Q@Q@fk3i]Ё댓ZusD9[hvʿy ,_˃Ur2:P@ 2 V&33_O?#@h(((( N9Xsu!t'yS&?|fw5BP&e\UU>EC \ @zSS&&P3{<|_ 4S"91:=)QEQEGqq nT{8IU/.m=ӌz {:a"/&>tA_OikݎY1h[H6+bK;Wcԟӊ(((m2*ߘy wDhF(+j k#thO뚎T:l]atQ@̟ʯ(?OdKKyś2zj( QEQEwoensdag.gif<+jjubilate v  JFIFC   %# , #&')*)-0-(0%()(C   (((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((]p"346% 447R 548r649TQWAҋ[IQTX4YgW!\㧩=iol8ʔ~en6:b'/:'MN(YAv)|Sxj ǶkEatQcss\?·xrtoQ͓9*qFڀm>ƍ7U#MAjW0y {VRs0}0Ev?|EFVIi @q0RW:'+ =+'Z]Yxhg ldUφg:7^O޸qJT^D:2r㬝?xҏN 1 b =+m%LLkEo}ud ~^=^PU5~KG|-oܘ0 !LG.Rbypl9ǽ3@u+-\٤r3*$!c);T{oXƯcݽ] 91qu#>EJX^_-Zv~W)ROo5SFc%N6򑞘ANoW3Ɨ!.8an+~Vc˓%=a ;&h(u)/.^ɤgޝrmqٌēZVyuoؾ0u"6yI5 šmp7iѷ(>/#Wzu MdҮ"d仈0pIs^Cx~9d eT u[k6ZMe$#P\d@e^r:_x,e6ifPQ7A zAf崟sZea_Ҳ-5H]fbb\0w/n>=~Znm{KLr8 8GҎh^CN}/Mm>fԼ֔7OWNޕGJ14^ xBEKUFJ\#2z׼|=Mii_C r^v-Zk62ONYּi4o}oI3kOH8=uc^&H Lqu ko`o/wlRl |A#*f'/xQ7[Ny LMZСZUU]JھVTl/{eMNi]۬ju?Jу⇙od8ܠfzy&M_XYEwv %q9QFz?٘U/dTqGxUEuJ47-aKw1Ұ|9)5PM4Eݷ G]=*먟~*)Ȗ5|8F#Ƭk z ºrF?J5_,5x7R[ۍF5M쐴_݁g~FJo B8]ߏ_VsN`E|;)~)Ͼ":5fzGqD۵ϡ/<-g,_fku0l*~鞕C㩥 ]'=.w>NqҨ~W$oeOzv׉C.Z-a;y1SS.%kNɼw:6Q7/.CR>gqWo}SnmU|iݻf mqg➣mJYnѕFB3ۯ|(ƕ1 caaF1z䩄Bfi䤼uZXsPsPGn0ARI(J}\(= +L8D'?xU" 20w]p6QF/͗U&$p> էnj%Hb7/v>l_u("Y-u[edYDezr>8d؎d+*1u$rg*_1KpLYT$$,A Ǡnqzq7"{5-\oa*&gx5{ܮ f!35Rkk6kec ݐ>׌#hv5M:ܕJBn#$)'02Oƴ݉R^u+l%x-&b֒g@5װfp#w6 8d1/LJu ^% Nk\8$$<ᗃZ_t(M ҙUXwO(]|K,NiPVYϹ;) HvG ޼wuxÆ4l9id%S` mf'8f]kUM/"EyXmn3~uQG}}{'KTg3^$q(M'qxbF;w!Fz:cqʴj:GR!hD?ĞE,Xټ#ڠペ3R-fHkB#pA;TsnJ)ɭ.uzƠ<)Ig w6i$F c }+޾_/_/]gUŜ:ʶb+#tFrđ=8>H|;mXGa\qe((kE$gPKHh͘s\χ乿yy^(skz܏ʽRa%lپ9(Qn==/synxfE wNMٝOՌyk$ 4 car c'est de leur superflu que tous ceux-l ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son ncessaire, tout ce qu'elle avait pour vivre.

CHANT D'UN CANTIQUE - debout nctc 153 : 1, 5 et 6

5. Il enrichit les pauvres qui le craignent,
Il les entend aussitt quils se plaignent,
Il les nourrit quand ils sont affams,
Il les soutient lorsquils sont opprims.

6. Son peuple lu quil a gard sans cesse,
voit du Seigneur saccomplir la promesse :
Dieu se souvient de son amour pour lui
et donne enfin le Rdempteur promis.

PRDICATION

Elle a mis de son ncessaire !
Luc 21 : 4

Chers amis,

Le texte que nous venons de lire dcrit un moment de repos de notre Seigneur.
Il tait fatigu aprs et cause des dbats, quil avait eus avec ses adversaires.
Il sest retir dans un coin tranquille du temple pour mditer. Je mimagine quil avait besoin dvaluer sa situation. Sa vie est en danger. Les autorits ont beaucoup envie de lliminer. Ils veulent le tuer.
Mais ils ne savent pas encore comment faire. Le peuple lentoure et le protge.
La foule qui coute ses paroles avec enthousiasme, le rend presque invulnrable, surtout dans un lieu sacr comme le temple.
Les autorits juives lui ont pos des questions insidieuses pour ridiculiser son enseignement, mais hlas peur eux : il est sorti vainqueur de la bataille des arguments.
Les liders juifs doivent donc trouver dautres moyens pour en finir, une fois pour toutes.
Le repos de Jsus sera de courte dure, mais il en profitera pour sentretenir avec ses disciples. Levant ses yeux et fixant son regard sur une scne qui se droule prs dun tronc, il leur dit ce quil pense de la valeur des dons quon y met.
Pour nous, comme pour les disciples, cette observation renferme une question morale. Quelle est la vraie valeur dune contribution au temple ou lglise ?
La remarque joyeuse de Jsus nous invite faire un examen de conscience, auquel je reviendrai tout lheure.
Comme illustration de la lecture pour aujourdhui, un artiste Ravenne nous a lgu une mosaque. Elle est reproduite dans votre liturgie. La simplicit de ce petit tableau va de pair avec la simplicit de notre texte. Cependant je dois vous dire demble, que le texte nest pas si simple quil en a lair. Nous savons aussi que lillustration nest pas tout fait correcte. La littrature juive nous donne une ide plus exacte de lobjet que la traduction nomme le tronc. Il y en avait plusieurs dans le temple.
Le peuple les appelait les trompettes, daprs leur forme. En dessus, ces troncs ont une fente troite pour introduire la monnaie, tandis que vers le fond ils slargissent.

Il est clair que lartiste Ravennais ntait pas suffisamment au courant. Mais il a trs bien compris la porte morale des mots de Jsus.

Lillustration montre trois personnes. Elles suffisent pour graver dans notre mmoire que loffrande de la veuve est de beaucoup plus importante que les contributions des riches.
La veuve se trouve la droite de Jsus, et Jsus la bnit. A la gauche de Jsus nous voyons un homme qui reprsente peut-tre les disciples. Sa main leve nous invite suivre lexemple de la veuve, et recevoir la bndiction de Jsus. 
La leon que lartiste inconnu a tire de lpisode de la veuve est claire.
Des 4 phrases que Luc consacre cet vnement, la mosaque souligne limportance de la pauvret. La pauvre veuve donne plus que les riches. Les riches donnent de leur superflu, mais la veuve donne tout ce quelle a de quoi vivre ce moment-l.
Dieu a une prdilection pour ses enfants qui donnent de leur ncessaire. Et Jsus les bnit tous.

Voil donc un exemple suivre. Selon la mosaque de Ravenne les premiers chrtiens - qui avaient tout en commun - sont les vrais disciples de notre Seigneur. 
Leur comportement s'explique par leur attente de la fin imminente du monde. 
Nous savons maintenant que les chrtiens des premiers temps se sont tromps, et leur tentative de vivre en parfaite unit sous tous les rapports a chou. Plus tard l'aptre Paul a d organiser une collecte en faveur de Jrusalem. 

La pauvret n'a d'ailleurs pas cess d'exister. C'est un problme mondial et nos savants nous disent qu'il est impossible de trouver une solution quitable sans abngations de la part des pays riches. Cette remarque nous ramne la bndiction de Jsus. Il bnit la femme parce qu'elle est prte se priver de choses, que nous considrons comme indispensables. 
Jusqu' maintenant je me suis rang la gauche de Jsus. Tout comme la figure que je prends pour un disciple, je pointe mon index vers Jsus. 
Que voulez-vous ? 
Je suis thologien, mais j'ai bien vu, que ce monsieur est tir quatre pingles. Serait-il un des riches, que Jsus ne bnit pas ? Quant moi, c'est en vain que vous chercheriez mon nom dans le magazine Quote. 
Mais je ne suis pas non plus pauvre. 
En tout cas : avec nos compatriotes je vis dans un pays riche. En tant que nation nous sommes riches, malgr la crise svre que nous traversons. Maintenant je n'ose plus soutenir que notre contribution aux besoins de pays ncessiteux s'effectue de notre superflu. Mais aurons-nous le courage de nous priver volontairement de choses, qui nous paraissent indispensables ? 
C'est ma question de conscience pour nous tous. 
La rponse sera donne devant la face de notre Seigneur. 
Que son esprit nous guide aux dcisions, qui lui sont agrables. 
Je retourne encore une fois au Temple.

Comment Jsus savait-il que les riches donnaient beaucoup et que la veuve pauvre contribuait trs peu ? Souvenez-vous, que les Lvites assuraient la garde dans le temple. Les troncs taient bien protgs. Et ces gardiens des trompettes avaient l'habitude de trompeter le montant de la contribution et de remercier le donateur haute voix. Voil pourquoi il y avait beaucoup de riches qui donnaient beaucoup. Ils rivalisaient de gnrosit. Ce comportement n'a rien faire avec l'amour de Dieu. C'est leur propre orgueil, leur honneur qui est en jeu.
Mais le don de la veuve pauvre est une vritable offrande. 
Elle n'a pas de quoi se nourrir pour un jour. Elle se prive de ce qui est quand-mme indispensable. 
Elle renonce volontairement son pain de ce jour. 
Son offrande est un vrai sacrifice.
Du point de vue conomique ce geste n'a pas beaucoup d'importance. 
Que signifient deux pices de cuivre comme contribution ?

Mais du point de vue spirituel sa contribution tmoigne d'une abngation incomparable. La remarque de Jsus nous apprend que ce n'est certainement pas le montant de nos dons qui en dtermine la valeur. C'est l'esprit des donateurs.

Pour terminer : Je me demande quand-mme si nous avons puis la richesse de ce texte en nous tenant seulement la remarque de Jsus. 
Je suppose que les dbats avec les autorits ont un peu dcourag notre Seigneur. Bien sr, il est agrable de vaincre ses adversaires et les rduire au silence. Parfois j'en prouve un peu de jalousie. Ah, si j'avais ce talent, moi aussi, de faire taire ceux qui me contredisent !
Cependant Jsus ne veut pas vaincre, il veut convaincre, il veut persuader, il veut amener la vrit que l'amour de Dieu triomphera enfin de toute opposition sa sainte volont de sauver ses cratures de la perdition qui est la consquence de leur gosme national ou individuel. 
Aprs des dbats acharns Jsus sort vainqueur de l'arne, mais n'ayant convaincu personne, il a besoin de repos et d'encouragement. Juste ce moment-l il lve les yeux, et son regard se fixe sur une veuve extrmement pauvre. 
Il la voit dposer son offrande dans la trompette, et cet vnement extraordinaire est le signe, dont il a besoin, et qu'il reoit de la part de son Pre cleste. Bientt il fera l'offrande de sa propre vie sur la croix. Le geste de cette femme qui sans rserve se confie Dieu, l'encourage persvrer. Celui qui risque sa vie au service de Dieu la sauvera. Ce signe d'en haut sme la joie dans son cur afflig. 

Et vous, chers amis, si vous avez besoin de reprendre courage, fixez votre regard sur cette femme et discernez sa richesse en Dieu, qui smera la confiance et la joie dans vos curs aussi. 

La mosaque de Ravenne dans son extrme simplicit a conserv l'essentiel du message de l'vangile. Ceux qui donnent de leur ncessaire seront bnis par Jsus qui bientt va leur donner tout par le sacrifice de sa vie.
Recevez donc sa bndiction ! Reprenez courage !
Et n'oubliez pas d'examiner votre conscience. 
Amen.

JEU D'ORGUE

ANNONCES

COLLECTES : 1re : but spcial : Caulmont. C'est un petit centre de rencontre dans le sud de France o on accueille des personnes dsirant une retraite personnelle ou pour suivre des confrences.
2me : pour Saint Pierre
Les collectes se font pendant le prlude du cantique. 

CHANT D'UN CANTIQUE - debout - nctc 301 : 1, 2, 3, 4

2. Jabandonne ma vie sans regret ni frayeur,
ta grce infinie, o mon librateur.
Accepte mon offrande, o Jsus, fils de Dieu,
et que sur moi descende la flamme du saint lieu !

3. Quun feu nouveau sallume par ton amour en moi,
et dans mon cur consume ce qui nest pas toi.
Accepte mon offrande, o Jsus, fils de Dieu,
et que sur moi descende la flamme du saint lieu !

4. Viens, Jsus, soi mon matre : par ton sang rachet,
toi seul je veux tre, et pour lternit.
Accepte mon offrande, o Jsus, fils de Dieu,
et que sur moi descende la flamme du saint lieu !


PRIRE DINTERCESSION assis
Dans nos prires dintercession nous pensons dabord aux Indonsiens qui habitent autour du Merapi. Comme toujours il y a eu cette fois aussi des hommes et des femmes qui nont pas pu chapper la mort. Beaucoup dautres ont perdu des proches-parents, et des voisins. Leurs maisons, leur btail. Devant une catastrophe de telle envergure nous restons muets. Mais nous leur devons une prire fervente.  Prions :
Dieu de misricorde, sois avec tous et aie piti de ces pauvres gens.

La Chine a cru bon de faire un recensement de toute sa population. C'est une affaire immense. On nous dit qu'il s'agit de beaucoup plus d'un milliard d'habitants. Ce qui nous choque c'est le fait que bon nombre d'entr'eux n'est pas enregistr parce que ces gens n'avaient pas droit leur naissance. Civilement ils n'existent pas. Prions : 
Pour eux, Seigneur, nous te prions aussi fervemment. 
Sois avec eux tous et aie piti de ces mort-vivant



Dans notre communaut wallonne, qui a t un port de refuge pour les perscuts ds sa naissance nous n'oublions pas qu'aujourd'hui encore la situation internationale est loin de satisfaisante ! Les nations riches de l'Europe refusent l'entre bon nombre de ceux qui ont moralement droit tre admis. Chez nous la dcision rcente de notre gouvernement de rapatrier un groupe t contrecarr la dernire minute. Une Cour europenne de Justice a empch notre dcision, parce que la vie des membres du groupe tait encore menace Prions :
Pre, protecteur de rfugis, nous te prions. Apprend-nous d'tre non seulement misricordieux, mais aussi justes. Avec insistance nous te prions aussi, Pre cleste, pour notre amie Victoire, qui souffre une grave injustice dans son pays de naissance. Hte-toi son secours Ainsi nous te prions.

Et enfin, chers amis, il y a parmi nous toute sorte de difficults personnelles. Quant moi-mme je suis reconnaissant d'tre membre ici. Chaque fois, que je me rtablis, vous me saluez si chaleureusement, que je suis sr d'avoir une place dans vos prires, comme vous l'avez dans les miennes. Sans doute je ne suis pas le seul. Je vous exhorte donc de maintenir et de renforcer ces liens d'amiti. Nous donnons grce Dieu pour le fait que notre frre Han s'est rtabli un peu de sa grave maladie, et nous prions qu'il retrouve ses forces. 
Prions maintenant en silence les uns pour les autres et invoquons le Saint Esprit, afin qu'elle nous aide vivre une vie encore plus compatissante. 
Dieu, Pre de nous tous, sois avec nous dans nos prires. 

Notre monde, Dieu, devrait tre un jardin. Mais il est un dsert pour tant et tant de gens. Dsert de nourriture, dsert d'affection, dsert de travail, dsert de spiritualit, dsert d'humanit.
Nous t'en prions : Aide-nous mnager dans ce monde des oasis pour tous ceux qui en ont besoin. Sois toi-mme la source d'eau vive qui les dlivrera de la scheresse. Nous te remettons les enfants abandonns, les femmes dlaisses ou maltraites, les hommes dcourags et dsuvrs, les parents sans affection, les mourants sans consolation. 
Envoie-nous comme messagers de ta prsence et de ton rconfort.
Et quand tu veux nous utiliser pour tre notre tour ces anges de ton esprance et de ta misricorde, fais-nous la grce de nous renouveler la disponibilit, la comprhension et l'esprance sans lesquelles nous ne pourrions tre les tmoins de ton amour parmi les hommes.
Accorde-nous tout cela pour l'amour de Jsus, notre Matre. Amen
.

Silence
NOTRE PRE: nctc 235 : 1 et 2


CONFESSION DE FOI - debout (ensemble)
Le Seigneur est notre berger. Nous voulons lui appartenir.
Il est notre matre. Nous voulons lui tre fidles
Le Seigneur est notre chemin. Nous voulons le suivre
Il est notre vrit. Nous voulons le proclamer
Il est notre vie. Nous voulons vivre en lui. Amen

Cantique spontan 252 : 4

ENVOI - debout
Allez-dans la paix du Seigneur !
Selon le chapitre 6 du livre des Nombres je mettrai le nom de notre Dieu sur votre communaut et sur chacun et chacune parmi vous. Et Dieu vous bnira. (Nombres 6 : 24-26)

BENEDICTION: 
Que le SEIGNEUR te bnisse et te garde!
Que le SEIGNEUR fasse rayonner sur toi son regard et t'accorde sa grce!
Que le SEIGNEUR porte sur toi son regard et te donne la paix!
Maintenant et jamais. 
Tous: Amen !

Cantique spontan 325

JEU D'ORGUE - assis 

3ime collecte la sortie : diaconie 

Vous tes tous cordialement invits au caf fraternel au Foyer, fait par les
surs.